Balade nature : la mante religieuse (Mantis religiosa)

 

On l'appelle religieuse en raison de ses pattes antérieures qu'elle replie comme pour prier. 

 

La mante religieuse, insecte de la famille des mantidae, est une carnivore dont la principale nourriture est constituée de criquets, libellules, mouches, papillons, punaises. Elle chasse à l'affût, en effectuant de lents mouvements, puis en projetant ses pattes antérieures, en forme de crochets repliés et équipés de piques, dites "ravisseuses". C'est un prédateur redoutable ! 

Elle se déplace à l'aide de ses quatre pattes déambulatoires ou en volant.

Son biotope est constitué de grandes herbes et d'arbustes. 

 

A l'état adulte, elle mesure environ 5 cm pour le mâle, et jusqu'à 7 cm pour la femelle. Sa tête, de forme triangulaire avec deux grands yeux à facettes, est petite et très mobile et pivote à 180°. Le mâle arbore deux antennes plus longues que celles de la femelle et son abdomen est plus fin. A l'extrémité de l'abdomen, le mâle et la femelle portent deux cerques mais chez le mâle on remarque l'absence d'oviscapte (appendice abdominal, long et effilé, à l'aide duquel la femelle dépose se œufs).

 


La mante religieuse peut être de couleur verte ou brun paille. Il est parfois difficile de la distinguer dans la nature d'autant qu'elle est capable de rester très longtemps immobile.

En septembre ou octobre, après l'accouplement qui a eu lieu fin août, la femelle pond 200 à 300 œufs dans une poche appelée "oothèque"  qui séchera au soleil et protègera la ponte, à la fois des prédateurs et des conditions climatiques parfois difficiles.

Cette poche brunâtre est accrochée à une tige ou un support rigide, telle une pierre. 

Les petites mantes naissant 7 à 8 mois plus tard verront donc le jour fin mai-début juin. Elles subiront 6 transformations successives avant de devenir adulte.

Leur durée de vie sera de 6 à 9 mois.

Une oothèque vide